top of page
Rechercher

Tu es fan de fromage ? Aïe !

Dernière mise à jour : 3 juin 2023


Pourquoi, freiner sur le fromage ? les yaourts ? le lait ?

Moi, qui mangerait du Beaufort sur la tête d'un teigneux !


1. Les produits laitiers contiennent bien des protéines, mais qui posent beaucoup de problèmes…

Les produits laitiers sont les premières causes d'intolérance alimentaire (quand on est en intolérance, la digestion devient difficile, on ballonne, les intestins sont douloureux, je passe les détails...).

A l'instar de la viande, les produits laitiers sont trop riches en acides aminés "leucine", pro inflammatoires (donc ils enflamment les tissus et provoquent des douleurs ostéo-articulaires) , ils sont riches également en acides gras saturés (facteur de surpoids), c'est encore plus le cas des fromages :-(


2. Les protéines des produits laitiers accélèrent le vieillissement non seulement en raison de la présence de leucine, mais aussi en stimulant la sécrétion d'insuline par le pancréas. L’insuline ne sert pas qu’à faire pénétrer le glucose dans les cellules, elle fait aussi entrer plus de graisses dans les tissus adipeux !.


3. Également trop riche en lactose, les produits laitiers contribuent aux neuropathies précoces (par déclin des nerfs périphériques) et à la cataracte. De fait, les dérivés du lactose attirent l'eau dans les gaines des nerfs, qu'ils compriment et dans le cristallin qu'ils font craquer. Ils contiennent aussi beaucoup trop de phosphore qui, en excès, est un accélérateur du vieillissement et des maladies dégénératives.


4. Les produits laitiers contiennent des hormones de croissance (il faut bien faire grandir le petit veau....il doit prendre 350 kg en 1 an !). On trouve 15 hormones stéroïdes dans les produits laitiers. Ce qui en plus de la prise de poids, augmente les risques d'acné et de cancer de la prostate, notamment.

Rappelons-nous aussi que la plupart des vaches sont nourris au soja transgénique....


5. Aussi, recommander les produits laitiers, comme étant la source de calcium, est loin d'être judicieux. Les études montrent qu'à cause de leur richesse en graisses saturées, les fromages bloquent l'absorption du calcium en formant des savons insolubles de calcium et d'acides gras. (Sont aussi riches en calcium, tous les produits à base d'amandes. (Entières, en poudre, en purée), les haricots, les crucifères, les légumes verts, les sardines, les algues…Mais il ne faut pas oublier que, d'où qu'il vienne, le calcium a besoin de vitamine D pour être bien absorbé. Cette vitamine joue par ailleurs un rôle anti-inflammatoire et neuroprotecteur important).


6. Par ailleurs, les études observent que leur consommation ne réduit pas les risques de fracture chez la personne âgée. Les consommateurs de produits laitiers présentent aussi une élévation de leurs marqueurs inflammatoires. Dans l'étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and nutrition), pour chaque 35 g de produits laitiers consommés par jour en plus, le risque de cancer de la prostate augmente de 32%.


7.Dans une étude aux États-Unis, les femmes qui ont consommé entre une demi-portion et moins d'une portion par jour de produits laitiers entier ont présenté un risque plus élevé de 20% de mortalité par cancer du sein. Ce risque est augmenté de près de 49% lorsque les femmes ont consommé une portion par jour ou plus.

(En revanche, les études montrent que le premier facteur écrasant de prévention de l'ostéoporose reste l'activité physique, qui engendre des pressions sur les os et stimule la circulation en leur sein).


Au total, contrairement à ce qui a été affirmé pendant des dizaines d'années, les produits laitiers ne sont pas des aliments santé. D'ailleurs, santé Canada et même les autorités de santé publique en France ont révisé leur copie et ont rétrogradé la place à donner aux produits laitiers. Les fromages peuvent rester des aliments plaisir à déguster en privilégiant la qualité à la quantité. Les fromages frais de chèvre sont plus légers en matière grasse que la plupart des autres.


Donc, si tu veux limiter tous ces désagréments, tente le défi, d'en consommer maximum 3 fois par semaine !





source : extrait du livre « vous n’aurez pas Alzheimer » du Dr Jean Paul Curtay


93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page